Fixations NNN, SNS ou Pro-link, tout comprendre en une minute

8 Oct 2019 | Matériel, Ski-roue | 0 commentaires

Par facilité, le ski-roue s’est développé en empruntant au ski de fond un maximum d’éléments techniques. Cela afin d’éviter d’avoir à recréer des outils qui auraient encore alourdi le coût des produits. 

De fait, cela fonctionne plutôt bien et permet en plus de pratiquer deux sports avec la même paire de chaussures. Si du moins on a choisi les bonnes fixations sur ses ski-roues comme sur ses skis de fond. Ca méritait bien une petite explication.

Quelles sont les normes ?

Contrairement au ski alpin, il n’existe pas une norme unique de fixation évitant à l’utilisateur de se poser de multiples questions, mais bien plusieurs normes.

Le but de cet article n’est pas de rentrer dans l’historique (barbant) des origines de ce conflit industriel, mais plutôt de vous expliquer comment bien faire votre choix au moment où vous vous déciderez à acquérir vos platines de ski-roue. Et ce choix est crucial car on n’a pas la possibilité de changer facilement la fixation sur ses ski-roues, ni sur ses skis de fond.

 Il existait donc principalement 2 normes de fixations :

  • NNN (New Nordic Norm) développée par Rottafella
  • SNS (Salomon Nordic System) développée par Salomon.

Les deux ne sont évidemment pas compatibles.

Comment choisir ?

La norme NNN a progressivement gagné l’adhésion d’un grand nombre de fabricants de skis, tels Fischer, Madshus ou Rossignol. Ceci a eu des conséquences directes sur les ventes de Salomon qui s’est finalement décidée à réagir, aidée en cela par la fin du brevet de Rottafella sur son système en 2016.

Salomon a donc lancé une nouvelle norme baptisée Pro-link, compatible à la fois avec les fixations NNN et SNS.

Evidemment, le critère principal lors du choix de vos chaussures reste le confort. Mais cela vaut le coup d’essayer plusieurs modèles, car à confort égal, il vaut mieux choisir des chaussures compatibles NNN, cela vous ouvrant plus de modèles par la suite et ne vous laissant pas prisonnier d’une marque.

C’est également un avantage sur le marché de l’occasion, pour mieux revendre vos chaussures ou vos ski-roues. En effet, compte tenu du prix élevé des skis-roues neufs, beaucoup de personnes sont tentées par l’occasion pour s’essayer à ce nouveau sport.